Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous êtes une entreprise ? Vous souhaitez attirer des prospects supplémentaires ? Google Ads constitue un levier pour garantir votre visibilité sur Internet. Depuis la démocratisation du web, nombreux sont les commerçants qui utilisent cet outil à des fins publicitaires. Il s’inscrit même actuellement comme la stratégie centrale à appliquer dans le marketing digital.

 

Qu’est-ce que Google Ads ?

Plusieurs millions voire des milliards de personnes effectuent des recherches sur le moteur de recherche Google. Ce dernier est donc un moyen idéal pour parvenir à informer un large public de votre présence sur la toile. Toutefois, vous ne pouvez pas intégrer une annonce publicitaire sur la plateforme sans le passage forcé par le programme Google Ads. En simple, la régie publicitaire accordera l’autorisation d’y incorporer les messages dont vous souhaitez faire parvenir aux usagers du réseau.

 

Quelle est l’utilité de Google Ads ?

Pour faire de la publicité, l’entreprise dispose de deux choix. Il peut mettre l’annonce sur les pages d’indexation. Cette technique est appelée les campagnes search. Les internautes n’effectuent pas seulement des demandes sur Google. Ils sont aussi nombreux à naviguer sur YouTube, Gmail ou d’autres sites internet. Pour ce cas précis, il faut évoquer le terme campagnes display.

Le visiteur verra la publicité après l’ouverture de l’adresse web. Quand, il est intéressé par l’offre, il cliquera simplement sur une zone définie. En effectuant l’opération, il sera renvoyé vers le site annonceur. Cela reste un atout considérable pour l’entreprise. En effet, il attirera davantage de trafic pour assurer un référencement naturel efficace. En d’autres termes, le site de la société se retrouvera parmi les résultats dits organiques dès qu’une personne tape un mot clé correspondant à votre domaine activité.

 

Quels sont les formats sur Google Ads ?

Les annonces publicitaires sont textuelles sur la plateforme Google Ads. Le nombre de caractères est limité. Vous pouvez y assimiler un titre qui ne dépasse pas les 25 caractères et une URL. Pour développer, vous avez le droit à deux paragraphes de 35 caractères chacun. Le professionnel doit alors veiller à attirer les yeux des prospects avec un message captivant.

Les bannières publicitaires permettent de faire passer une annonce sur les réseaux displays. L’entreprise est libre de choisir l’emplacement de sa publicité. Elle pourra également définir le format adapté à ses besoins. Pour ce faire, elle est invitée à opter pour les annonces display responsive ou les annonces display importées. En préférant les annonces display responsive, Google Ads est chargé de créer automatiquement l’annonce à diffuser. Il s’agit d’une solution par défaut puisque la localisation de la publicité est définie en fonction de l’espace publicitaire encore disponible. Les annonces display importées proposent quant à elles de nombreuses personnalisations. L’intégration d’image est faisable sous format, jpg ou png. Le texte peut même s’afficher en clignotant.

Le format rich média permet de regrouper un nombre important d’annonces. Elles sont perceptibles au sein des sites internet sous la forme d’un call to action. En parlant de ce concept, vous pouvez suivre une formation « Google Ads pas à pas ». Il suffit de télécharger le fichier PDF sur le site AdMind.fr. Un autre atout du format rich média est sa capacité à gérer l’annonce flash et le HTML.

Les annonces vidéo sont visibles sur les plateformes YouTube durant une durée variable de 6 à 15 secondes. Vous apercevrez les séquences de publicité avant, pendant ou après la diffusion d’un fichier multimédia. Cette méthode d’intégration est appelée Trueview-in-Stream. Il est également réalisable de faire apparaître la vidéo annonce sur la page de recherche. Sur Google Ads, ce type de format est nommé Trueview-In-Display.

 

Google Ads

Comment sont classées les annonces ?

La solution Google Ads ne garantit pas la transmission de vos publicités en priorité. Il arrive que le rang de votre site passe après d’autres. Cela s’explique par le fait que la plateforme a instauré des systèmes d’enchères. Elle fonctionne comme suit. D’abord, l’entreprise doit définir les enchères dont elle est prête à mettre pour le mot clé dont elle va se positionner. À noter que d’autres sites concurrents utilisent aussi les mêmes mots-clés que le vôtre. Ensuite, grâce aux enchères, vous serez départagés. Celui qui propose le montant le plus élevé verrait son annonce paraître avant celles des autres.

 

Quels sont les différents types d’enchères

Une entreprise peut préférer parmi trois types d’enchères. Il existe le CPC, le CPM et le CPE. Ils sont différents d’un point de vue mode de paiement. Le CPC ou coût par clic consiste à s’acquitter de la somme prédéfinie à Google Ads si un internaute avait cliqué sur la publicité. Le CPM ou coût par mille permet de dépêcher une annonce auprès de 1000 utilisateurs du moteur de recherche. Le CPA ou coût par acquisition est destiné à rémunérer la plateforme au cas de l’atteinte d’un objectif clair. L’entreprise sera facturée en fonction du nombre de prospects ayant accompli l’action en question.

 

Vous l’aurez compris, Google Ads, anciennement Google Adwords, est un moyen précieux pour générer des prospects de qualité en ciblant exactement les mots clés les plus pertinents pour vous. Dès la mise en ligne de vos annonces, vous serez en mesure de générer des contacts, il faudra pour cela bien choisir vos mots et optimiser vos campagnes afin de maximiser votre taux de conversion.

A vous de jouer !