8 conseils pour voyager en Chine

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La Chine n’est pas un pays facile à visiter.

Ce n’est pas seulement à cause de sa taille et de sa densité de population, qui sont des raisons suffisantes en soi, mais aussi à cause de :

  • La barrière de la langue, très peu de gens parlent anglais
  • Des coutumes sociales, les Chinois sont très attachés à eux
  • Du niveau de propreté et de la pollution
  • De la considération civique
  • Du respect des règles de circulation
  • Des réseaux de transport insuffisants ou inadéquats dans certaines régions
  • Et de sa gastronomie différente… 

La meilleure façon de se débarrasser des idées reçues sur la Chine est d’y aller et de vivre l’expérience pour se forger son propre avis, mais si vous n’en avez pas l’occasion ou si vous ne vous décidez pas, lisez d’abord ceci.

 

  1. Attendez-vous à trouver des plats inconnus dans chaque restaurant.

La gastronomie chinoise dans les restaurants chinois en France est complètement différente de ce que vous trouverez en Chine.

Les chinois mangent d’autres plats, et si vous n’avez pas la chance de trouver un menu en anglais, la moitié du temps, vous ne saurez même pas ce que vous commandez.

Cherchez des restaurants avec des photos de leurs plats, croisez les doigts et expérimentez. J’espère que vous aimez beaucoup la nourriture épicée.

Ne vous attendez pas à trouver une fourchette même si vous la demandez. Le mieux encore, est d’apprendre à utiliser des baguettes.

  1. Entrez dans les toilettes publiques.

Surtout après le déjeuner, surtout s’il s’agit d’une station-service dans une région éloignée.

Ce que vous y verrez est quelque chose qui restera gravé dans votre mémoire pour le reste de vos jours. Préparez 1 yuan, car il est courant de devoir payer pour « visiter » les toilettes.

Si vous êtes dégoûté, apportez un mouchoir parfumé que vous pourrez mettre devant votre nez, parfois c’est une question de survie.

  1. Voyagez pendant les fêtes nationales chinoises.

A moins que vous n’aimiez-vous sentir à l’étroit. La première semaine d’octobre et la semaine précédant et suivant le Nouvel An chinois, dont la date varie chaque année, mais se situe entre janvier et février, sont les pires.

La vérité, c’est que ces derniers temps, peu importe la période de l’année où l’on voyage, car il y a de plus en plus de Chinois à fort pouvoir d’achat qui se mettent à la mode du tourisme intérieur.

  1. Espérez-vous trouver seul.

Vous avez vu des photos étonnantes de tel ou tel endroit en Chine tel que la grande muraille, la cité interdite… et vous avez hâte de prendre la photo de votre vie, que vous accrocherez dans votre salon.

Mais quand vous arrivez sur les lieux, il y a déjà quelques centaines de touristes qui copient votre idée. Il faut cependant garder un peu d’espoir, les Chinois voyagent généralement en groupes massifs, et les guides se rendent toujours aux mêmes endroits.

Si vous sortez des sentiers battus, vous avez encore une chance de trouver la paix et la magie. Ou alors, il faudra vous lever beaucoup plus tôt, avant l’arrivée des visites. Ils arrivent généralement à 9h ou 9h30, ou rester jusqu’au coucher du soleil et sortir progressivement pour le dîner. En Chine, ils dînent vers 19h.

  1. Devenez une attraction majeure

Ils vous traiteront comme tel, ils vous regarderont avec fascination, ils n’arrêteront pas de vous photographier bien que cela arrive moins souvent dans les grandes villes comme Pékin ou Shanghai où il y a déjà beaucoup d’étrangers depuis de nombreuses années.

Dans de nombreux endroits, les touristes chinois cesseront de prêter attention aux incroyables paysages ou aux monuments millénaires juste pour vous observer, vous. C’est après tout une excellente manière de communiquer et d’en apprendre. Alors ne vous brusquez pas et ouvrez-vous sur cette nouvelle culture.

  1. Cherchez à visiter des sites gratuits.

En Chine, on paie pour tout. Le tourisme est devenu une activité où tout le monde veut s’enrichir, et vous constaterez que si vous visitez, par exemple, certaines rizières, vous devrez payer des billets d’entrée dans plusieurs zones, et que ces billets coûtent la même chose que la visite de la Cité interdite à Pékin. Cinq ou six euros est la norme partout.

Vous devrez payer pour aller aux toilettes, pour entrer dans un village ou pour marcher dans un parc. Il n’y aura presque pas de lieux d’intérêt que vous pourrez visiter gratuitement.

Malgré cela, le logement et la nourriture sont bon marché, et la Chine reste un pays abordable. Pour une courte période.

  1. Essayer de Parlez chinois

Si votre interlocuteur souhaite vous comprendre, vous aurez du mal à le faire, même si vous y parvenez. Si votre interlocuteur ne veut pas vous comprendre, vous aurez beau être bilingue en mandarin, il vous ignora, simplement parce que vous avez un visage étranger.

Le maniement des tons du mandarin nécessite des mois d’étude de la langue, et les chinois ne s’attendent même pas à ce que vous soyez capable de parler leur langue, donc ils ne s’attendent pas à vous comprendre ou à faire des efforts pour le faire. La chose la plus judicieuse à faire est de faire écrire vos phrases en caractères chinois et de les faire lire par la personne concernée.

Bien entendu, ceci n’est pas général et celui qui se donne l’effort de parler le chinois sera toujours apprécié. C’est une marque de respect et le premier contact avec la société chinoise.

Maintenant, si vous souhaitez vivre une expérience unique et que votre voyage en Chine est pour vous l’occasion de commencer à apprendre le chinois mandarin alors cliquez ici :

Apprendre à parler chinois

  1. Passez son temps à se plaindre si quelque chose est vieux, sale ou cassé.

Dans un pays qui était jusqu’à récemment un pays en retrait, et peut encore l’être dans certaines régions, où 1,4 milliard de personnes vivent en partageant des ressources rares, tout ce qui n’est pas lié à l’argent ou à la stricte survie est totalement accessoire et sans importance.

Quand vous allez en Chine, ouvrez votre esprit et relativisez l’importance des choses.