Définition : le chiffre d’affaires, c’est quoi ?

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Des milliers de personnes créent chaque année, en France, avec pour seul objectif la réussite de leur entreprise. Celle-ci passe par divers indicateurs, dont le plus probant : le chiffre d’affaire. Mais de quoi s’agit-il exactement, comment se calcule-t-il et quelle est sa raison d’être ?

Qu’est-ce que le chiffre d’affaire ?

Il apparait souvent sous le nom de CA (Chiffre d’Affaire). C’est la représentation des sommes qui sont générées suite à la vente de produits ou encore de prestations réalisées par une entreprise auprès de tiers.

Selon la nature de l’entreprise, il peut être soumis à la TVA ou non. Le chiffre d’affaire sera alors Hors Taxes (HT) ou Toutes Taxes Comprises (TTC). Son calcul peut être fait de façon régulière par l’entrepreneur. Il décidera de le faire mensuellement ou trimestriellement. Plus rarement, il attendra la fin de l’année pour le calculer.

Il est en effet rassurant, pour un entrepreneur, au regard du nombre de biens ou de services vendus d’avoir un aperçu de l’argent qui entre dans son entreprise.

Le  chiffre d’affaire, comme nous l’avons vu est un indicateur fort de la santé financière de l’entreprise. Connaitre et procéder à son calcul permet d’évaluer la performance des ventes ou détermine des parts de marchés dans un secteur donné.

A quoi sert le chiffre d’affaire ?

Pour connaitre le chiffre d’affaire de votre activité, vous devez procéder au calcul suivant : multiplier le prix de vente par la quantité de produits ou de prestations vendus.

Il est bon de savoir que le CA peut faire partie d’un prévisionnel que l’on va soumettre à une banque, par exemple, pour obtenir un crédit professionnel.

Cet indicateur est un formidable outil d’évaluation de votre entreprise pour la situer par rapport à des structures concurrentes.

Avoir un regard clair sur son chiffre d’affaire et le suivre de façon régulière (via un tableau ou un logiciel) permet d’avoir une estimation des charges à payer qui y sont associées. En effet, les charges d’une entreprise lui sont intimement liées.

Enfin, quand le chiffre d’affaire d’une entreprise est florissant pendant de longues années, celle-ci gagne en valeur marchande. Il est possible alors, pour l’entrepreneur, de penser à une cession. Bien entendu, une entreprise ne se marchande pas uniquement au regard du CA réalisé. Car il faut prendre en considération d’autres facteurs comme l’EBE, les dettes etc…

Pourtant, il faut toujours prendre en considération que le chiffre d’affaire de votre entreprise peut fluctuer.

Selon la nature de l’entreprise, cela peut être lié à la saisonnalité de l’activité. Par exemple, les ventes de parasols ou de piscines vont considérablement augmenter dès l’apparition des beaux jours. A contrario, elles vont baisser quand les premiers frimas vont arriver.

Mais des événements extérieurs peuvent également jouer, comme nous avons pu le constater avec le Covid-19 et la crise sanitaire qui y est associée. Les répercussions peuvent être d’ordre économique ; comme cela a été le cas pour certaines entreprises. D’autres, travaillant dans le digital, par exemple, n’ont été que peu impactées par l’épidémie.